Archives du mot-clé coupe

Quoi ma coupe? Qu’est ce qu’elle a ma coupe?

Cet article a pour objectif de tordre le cou à l’idée reçue qu’une chemise de qualité est toujours bien coupée. Combien de fois, n’avons nous pas entendu en boutique ou lu sur des blogs, que – le prix d’une chemise était justifié car sa coupe était parfaite -.

N’en déplaise à certains, la coupe est une notion bien subjective qui dépend de la morphologie de chacun. Voir davantage, cela dépend du ressenti de chacun : 2 individus de même morphologie pourront avoir des avis très différents sur la coupe d’une chemise ; l’un pourra se sentir trop engoncé, alors que l’autre préférerait avoir une chemise encore plus cintrée.

A la question souvent posée ; « est ce que vos chemises sont cintrées ? », il ne peut y avoir de réponse claire et précise, cela dépend de vous.

Et des morphologies différentes, il y en a ! Certains ont des bras longs (au sens propre), d’autres des épaules larges (souvent du à un excès de sport), des pectoraux sur-développés (encore le sport…parfois également la bière), ou un ventre qui aime s’extérioriser. Il est impossible de satisfaire tous les gabarits. Et il serait prétentieux de qualifier LA morphologie « idéale ». Tout comme les modes, la définition d’un corps d’Apollon évolue au fil des décennies.

Entre nous, quel serait l’intérêt d’un fabriquant de produire des chemises « mal coupées » ? Il produit simplement pour la population qu’il cible. Et si vous souhaitez proposer vos produits à la plus large population, alors vous aurez tendance à proposer une coupe ni trop cintrée, no trop droite…ajustée pourrait on dire. Libre alors à ceux qui veulent un cintrage encore plus prononcé de faire coudre des pinces dans le dos, pour quelques euros chez un retoucheur.
Dans un monde parfait, le prix d’une chemise ne devrait se justifier que par la qualité du tissu et de ses finitions, ainsi que par ses conditions de commercialisation (marketing, distribution…). La coupe n’influe en rien sur le prix. Au contraire, pour se faire l’avocat du diable, plus la chemise est cintrée et moins on consomme de tissu (qui représente souvent plus de 50 % du prix de vente d’une chemise). Mais avec ce raisonnement, il faudrait augmenter les prix sur les grandes tailles.

Les principales mesures d’une chemise sont le tour de cou, le tour de poitrine, le tour de taille, la longueur des manches, la carrure des épaules, et la longueur du dos de la chemise. Vous retrouverez ces mensurations sur les sites internet de la plupart des marques. Il ne vous reste plus qu’à les comparer avec votre chemise préférée et vous devriez facilement lui trouver d’autres petites sœurs à acquérir.

A présent, vous comprendrez que l’on peut dire que la coupe d’une chemise vous sied bien, mais jamais qu’il s’agit d’un signe de qualité.
Si vous cherchez des chemises de qualité, bien coupées 😉 cliquez moi !